top of page
Rechercher

Fonctionnement de la production lactée

Dernière mise à jour : 21 sept. 2023

Pas de restriction de tétées


Après la lactogénèse II, c'est à dire après la montée de lait, la mise en route de la lactation se fait dans les 5 premières semaines.

Aux alentours de 3 mois, les seins redeviennent souples et rarement tendus, ce qui peut inquiéter les mères; la lactation est bien établie et régulée tant que l'allaitement est exclusif et voire même après si l'introduction d'aliments solides se fait progressivement.


Pour que la production de lait puisse se réguler, le lait doit être prélevé suffisamment fréquemment et efficacement. Plus le sein est "vidé", plus la vitesse de synthèse est grande. Lorsque le sein est "plein", la vitesse de production est plus faible.


Des tétées fréquentes, efficaces, non limitées et l'absence de douleurs permettent une lactation adéquate

La lactogénèse III ou galactopoïèse est régulée localement: c'est ce que l'on appelle le contrôle autocrine qui prend le relais sur la régulation endocrine de la production lactée au cours des deux premières semaines post-partum. A ce stade, la production de lait se calibre en fonction des besoins du bébé et de son prélèvement du lait.

Le lait non prélevé exerce un effet inhibiteur sur la production de lait qui baisse en raison de l'accumulation d'une protéine du lactosérum appelée le FIL (Feed-back inhibitor of lactation) soit Inhibiteur de la lactation par rétrocontrôle.

Interférer dans la mise en place de la production de lait dans les premiers jours peut entraîner une mauvaise calibration de cette production.



Comprendre comment fonctionne la lactation permet de réajuster, en cas de besoin, sa pratique de l'allaitement.


Se faire accompagner en cas de doute ou de problématique pour éviter un arrêt précoce de l'allaitement: prendre rendez-vous


37 vues0 commentaire

Comments


bottom of page