top of page
Rechercher

Les aspects non nutritifs de l'allaitement maternel

Au-delà des enjeux nutritifs


Maintenant qu'il n'est plus à prouver la normalité et les bienfaits de l'allaitement maternel sur la santé et le bien-être du bébé et de sa mère à court et long terme, une autre facette de l'allaitement sur le développement du bébé et sur les enjeux autant écologique qu'économique est à mettre en lumière.


En tétant le sein de sa mère, tous les muscles faciaux du bébé entrent en action; ce qui va lui permettre de modeler son visage, lui dessiner un fasciés harmonieux, aider sa langue à se positionner correctement et préparer sa mâchoire à accueillir ses futures dents.

Tous cela a un impact sur son apprentissage de la coordination succion/déglutition/respiration et pour son alimentation solide future à savoir mâcher correctement.


En allaitant, nous préservons notre planète de quantités de déchets inutiles et polluants

L'allaitement maternel ne demande pas de matériel spécifique. La fabrication de préparations commerciales pour nourrissons ainsi que les biberons et tétines engendre de la pollution tout comme pour leur destruction.

Il faut 4 700 litres d'eau pour fabriquer un kilo de lait en poudre. Pour 3 millions de bébés nourris au lait artificiel, 450 millions de boîtes de lait sont utilisées chaque année, ce qui représente des milliers de tonnes de cartons et métal.

L'allaitement maternel permet aussi de diminuer l'utilisation de médicaments.

(Source La Leche League)

L'économie financière réalisée n'est pas à négliger pour de jeunes parents quant au coût d'une boîte de lait artificiel en plus de tout le matériel nécessaire pour une alimentation au biberon sur plusieurs mois voire années.



S'informer, se renseigner, demander de l'aide, du soutien aux professionnels de santé spécialisés en allaitement maternel et lactation humaine pour vivre un allaitement serein.


Se faire accompagner pour faire un choix éclairé quant à l'alimentation du bébé:


26 vues0 commentaire

댓글


bottom of page